publicité

publicité

Tétanos : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (15. septembre 2014)

Le tétanos est une maladie de cause infectieuse. Elle n'est pas transmissible d'un individu à un autre, et donc non contagieuse.

La bactérie en cause est le bacille tétanique. C'est une bactérie qui végète dans le sol et dans les déjections d'animaux sous la forme de spores très résistantes. Elle peut souiller une plaie cutanée causée par un outil de jardinage, une pièce métallique, une piqûre de plante... voire une morsure d'animal. Les spores trouvent un terrain idéal pour se développer et libérer leur toxine dans la circulation sanguine. Et c'est justement cette toxine qui est en cause dans les symptômes et la gravité de la maladie.

Les agriculteurs, les éleveurs, les jardiniers amateurs ou professionnels, les personnes en contact avec les animaux, les cavaliers entre autres (etc.) sont potentiellement exposés à cette maladie. Dans les pays en voie de développement, la maladie existe tout autant et les voyageurs sont également exposés.

Toutes les plaies cutanées sont susceptibles d'être infectées par le bacille tétanique : il n'est pas exceptionnel de faire le diagnostic de tétanos à la suite de l'infection d'un ulcère variqueux, d' une escarre ou d'une autre dermatose.

La période d'incubation (c'est-à-dire la période entre le moment de la blessure et l'apparition de la maladie) dure en moyenne 15 jours.
Les personnes à risque de contracter le tétanos sont non ou mal vaccine´es, en particulier dans les pays de´veloppe´s. Et sont le plus souvent des sujets a^ge´s avec une pre´dominance fe´minine.


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.