publicité

publicité

Thyroïdite : les traitements

Publié par : rédaction Onmeda (14. mars 2017)

Les traitementsde la thyroïdite dépendent de la cause, et des manifestations cliniques chez le patient.

Les traitements de l'hypothyroidie

Lorsqu’il existe une hypothyroïdie, assez fréquente dans les thyroïdites auto-immunes chroniques comme la thyroïdite d’Hashimoto, le traitement nécessite une substitution de l’hormone thyroïdienne manquante, à savoir la Thyroxine-Levothyrox®.

Si le patient présente une insuffisance légère, 50 à 75 µg par jour de Thyroxine sont suffisants. La dose moyenne administrée en cas de dysfonctionnement plus important est de 1,6 µg/kg de poids corporel. Une fois la posologie adéquate établie, il est conseillé de maintenir une surveillance clinique et biologique régulière (1 à 2 fois par an).

Pour les hypothyroïdies chroniques, le traitement hormonal doit être poursuivi tout au long de la vie. En général, on observe une guérison spontanée au cours de la thyroïdite subaiguë de De Quervain mais celle-ci peut être longue. 

Les traitements de l'hyperthyroidie

Lorsque les patients présentent des symptômes d’hyperthyroïdie, des antithyroïdiens de synthèse, tels que le carbimazole (Neomercazole®) ou le thiamazole (Thyrozol®), sont utilisés pour diminuer l’hyperfonctionnement thyroïdien.

Des médicaments pour contrôler les symptômes associés peuvent également être prescrits, tels que les bêtabloquants (contre indiqués chez la personne asthmatique) devant des palpitations ou des anxiolytiques en cas de stress/agitation marqués.

Le repos est également prescrit. La majorité des patients doivent prendre de la thyroxine durant la phase d’hypothyroïdie temporaire qui suit l’hyperthyroïdie

Les autres traitements

En cas de douleurs et d'inflammation importante, de l’aspirine, des anti-inflammatoires ou des corticoïdes peuvent être prescrits pendant une durée de deux à trois semaines.

Pour la thyroïdite du post-partum, son hyperthyroïdie transitoire justifie rarement un traitement, si ce n'est des bêtabloquants pour diminuer les palpitations cardiaques.

Concernant la thyroïdite aiguë infectieuse, un traitement par antibiotique est prescrit pour lutter contre l'infection bactérienne responsable.

La thyroïdite fibreuse, quant à elle, peut avoir un traitement uniquement chirurgical.

En parallèle de cette prise en charge médicale, faite par votre médecin traitant ou un endocrinologue, il existe quelques mesures de prévention. Il est important de savoir que tabac réduit l’efficacité des traitements des maladies thyroïdiennes et altère la captation de l’iode par la glande thyroïde. Un sevrage tabagique est donc fortement conseillé, n’hésitez pas à en parler à un professionnel.

Bien comprendre sa maladie fait partie du traitement et de la prise en charge. Si vous avez des questions ou des incertitudes faites en part à votre médecin.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Hormones et Thyroïde ou Un médecin vous répond.