Trouble du sommeil chez l'enfant : les causes

Publié par : Dr. Ada Picard (20. mars 2017)

Les causes du trouble du sommeil chez l’enfant varient d’un enfant à l’autre. Il existe une part génétique, environnementale et psychologique dont la proportion diffère en fonction du trouble et de l’âge de l’enfant.

La définition des causes de trouble du sommeil chez l’enfant implique de préciser la nature et le contexte d’apparition du trouble. En cas de trouble du sommeil persistant (au delà de 4 semaines) une évaluation par un professionnel est nécessaire. Voici ici une liste de causes potentielles de trouble du sommeil chez l’enfant :

  • Les causes environnementales

Les causes environnementales peuvent être multiples : pression scolaire, atmosphère nocturne bruyante, excès de stimulations lumineuses (comme l’usage d'écrans avant d’aller se coucher), stress familial, événement majeur récent (déménagement, dispute, séparation, changement d’école, etc.), rythme de sommeil irrégulier, alimentation du soir tardive et copieuse, etc.

Tous les enfants ne réagissent pas de la même manière à ces facteurs environnementaux. Mais l’identification de ces différentes sources de stress nocturne est nécessaire à l’élaboration d’une prise en charge adaptée. 
  • Les causes génétiques

Il existe une part de responsabilité génétique dans l’apparition d’un trouble du sommeil, mais elle est variable d’un enfant à l’autre, avec une expression qui dépend des conditions environnementales. Selon une étude, parue en 2015 dans la revue Sleep, la responsabilité génétique serait de 30 % chez les enfants de 8-10 ans, puis de 20 % chez les 15-16 ans. Cependant, les mécanismes génétiques en cause dans l’insomnie de l’enfant restent encore indéfinis. 

  • Les causes psychologiques

L’existence d’un trouble psychologique est très lié à l’existence d’un trouble du sommeil. Un enfant qui présente un trouble mental serait plus à risque de développer un trouble du sommeil, et inversement, a démontré une étude norvégienne de 2015. Il existerait donc une influence réciproque, et potentiellement des causes génétiques similaires, entre ces troubles. En pratique, il est admis que les enfants anxieux, dépressifs, souffrant de syndrome d’Asperger, d’autisme ou d’un Déficit Attentionnel avec ou sans hyperactivité, sont plus à risque. Une peur de la séparation, présente chez les enfants autant que chez ses parents, est également mise en cause dans l’apparition du trouble du sommeil. 

  • Les causes physiques

Parmi les causes physiques on retrouve l’hypertrophie des amygdales ou des végétations, qui peuvent être à l'origine d'un Syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS). En cas de Syndrome des jambes sans repos, une carence en fer ou en dopamine peut être mise en cause. Une digestion difficile, par exemple après un repas copieux, peut également favoriser un trouble du sommeil. 

Il est important de savoir que ces facteurs s’influencent mutuellement. C’est à dire qu’un TDA/H peut être favorisé par un syndrome des jambes sans repos autant qu’il peut le favoriser. De même l’amélioration des conditions environnementales peut améliorer le sommeil, malgré une prédisposition génétique. Il n’y a donc pas de fatalité dans le trouble du sommeil, mais la possibilité de tomber dans un cercle vicieux…ou vertueux si la prise en charge est appropriée.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Enfants, Psychologie ou Un médecin vous répond !

À lire aussi :

Le sommeil de l'enfant
15 phrases à dire à son enfant lorsqu'il a peur
Hyperactivité : il n'y a pas que la Ritaline
Manque de sommeil : les effets sur notre santé