Remèdes naturels contre la chute de cheveux

Publié par : rédaction Onmeda (02. mars 2018)

© iStock

Les cheveux font partie intégrante de notre organisme, ils sont le prolongement bien vivant de notre être et aussi le reflet de notre état de santé général comme les ongles et la peau. Ils poussent, vivent, et tombent. Mais parfois, la chute est importante et surpasse la pousse de nouveaux cheveux, c'est à ce moment que l'on parle de chute de cheveux anormale.

Michel Pereira, naturopathe et réflexologue du réseau Medoucine, nous explique les causes possibles et les traitements et remèdes naturels contre la chute de cheveux.

Le saviez-vous ? : Le cycle de vie du cheveu est constitué de 3 phases :

  • La phase de croissance (anagène) dure 2 à 7 ans, et concerne 85 % des cheveux.
  • La phase d'involution (catagène) dure 2 à 3 semaines et concerne 1% des cheveux.
  • La phase de chute (télogène) dure quelques mois et concerne 14% des cheveux.

Chaque cheveu étant à un stade différent, il est normal d'en perdre chaque jour 30, 50, voire plus.

Chute de cheveux : les causes

Dérèglement hormonal et chute de cheveux 

Pour les femmes, plusieurs phénomènes peuvent provoquer une chute de cheveux, notamment un dérèglement hormonal :

On observe ainsi une chute des hormones femelles et du coup les hormones mâles prennent le dessus puisque les ovaires et les glandes surrénales produisent de la testostérone. Dans ce cas particulier, les hormones mâles prennent le dessus et engendrent un affaiblissement du cheveu qui devient plus fin, pousse moins, et tombe beaucoup plus.

Le stress, une cause fréquente de la perte de cheveux

Le stress est une cause fréquente de la chute capillaire et agit de trois manières : 

  1. Le stress va libérer des hormones dans le sang qui peuvent induire une inflammation, le cycle de vie du cheveu sera alors accéléré et tombera plus vite.
  2. Le stress va engendrer la production des hormones mâles par les glandes surrénales qui va perturber le follicule chez les personnes qui sont sensibilisées à cette testostérone par hérédité.
  3. Dans les cas chroniques, le stress engendrera la surconsommation de minéraux, d'oligo-éléments, de vitamines et d'antioxydants qui va créer des carences et l'organisme se trouvera à court de matériaux pour fabriquer de nouveaux cheveux solides et épais.

10 conseils contre le stress :

Le saviez-vous ? : Un cheveu pousse en moyenne 1 à 1,5 cm par mois. La croissance n'est pas homogène sur toute la surface du crâne. Contrairement aux idées reçues, couper court un cheveu n'accélère pas sa croissance, car c'est uniquement par la racine qu'il pousse.

Carences alimentaires, produits chimiques et tabac, abîment les cheveux

Les carences alimentaires en fer, zinc, magnésium, acide aminés, vitamine B5, vitamine B8, vitamine D et en oméga 3 sont aussi causes d'une chute de cheveux.

Enfin, l'utilisation de shampoing, après-shampoing, produits lissants, fixants, démêlants, les colorations et décolorations ou autres produits chimiques abîment les cheveux et les intoxiquent puisque c'est un élément vivant.

Le tabac est par ailleurs extrêmement oxydant et abîme le follicule pileux.

Remèdes naturels contre la chute de cheveux

La beauté du cheveu commence à l'intérieur

Il faut avoir une alimentation saine ou une complémentation au besoin afin d'avoir des cheveux solides et épais, c'est la base pour renforcer notre terrain. Que ce soit notre peau, nos dents, nos ongles, nos poils et bien sûr nos cheveux, ils sont des organes de protection caractérisés par une formation de kératine, une protéine fibreuse qui permet de construire ces structures de notre corps.

C'est pour cela que les problèmes de cheveux vont de paire avec les problèmes d'ongles et de peau.

10 conseils pour une alimentation saine et équilibrée

Amener une complémentation qui permet de synthétiser cette kératine et donc de protéger et d'entretenir le cheveu sera nécessaire en cas de chute excessive une fois les causes médicales écartées.

Il est alors importer de choisir une alimentation suffisamment riche en :

  • acide aminés : on les trouve dans les viandes, les légumineuses ou encore les œufs.
  • fer : on le trouve dans les aliments riches en fer comme les viandes rouges, mais aussi la spiruline. Il est impératif de connaître son statut en fer, car un excès en fer (hémocromatose) sera plus dangereux que le manque de fer.
  • vitamines B5 et B8 : indispensables pour de beaux cheveux, on les trouve dans la levure de bière, le foie de veau, les œufs et également dans les huîtres et les avocats pour la vitamine B8 (ou biotine)

Les aliments riches en vitamines : 


  • zinc et magnésium : un apport suffisant est aussi très conseillé. 
    On trouve le zinc dans les huîtres, le foie de veau, le foie de porc, les viandes rouges, les lentilles, le pain complet, le jaune d'oeuf.
    Pour les aliments riches en magnésium, on opte pour les légumineuses, les noix, les oléagineux, les céréales complètes, les légumes à feuilles vertes foncées, le chocolat noir et les eaux minérales.

  • omégas 3 : pour réduire les inflammations et assainir le cuir chevelu pour avoir un follicule sain. On les trouve dans l'huile de colza, l'huile de lin, l'huile de chanvre, les sardines, les maquereaux, les anchois...

Chute de cheveux : des produits oui mais naturels et bio !

En application sur les cheveux, on privilégiera bien sûr les produits naturels et bio pour éviter les produits chimiques et les perturbateurs endocriniens. On pourra par exemple appliquer :

  • de l’huile vierge de noix de coco avant le shampoing. Elle a l'avantage de pénétrer la tige cheveux et d'en renforcer la structure. On l'appliquera en masque des racines aux pointes.

Le saviez-vous ? : L'huile de coco est utilisée depuis très longtemps par les femmes indiennes pour le soin des cheveux. L'huile de coco servait notamment à la préparation de plusieurs remèdes. Elles l'appliquait sur le cuir chevelu pour redonner vie et santé aux cheveux, les réparer et prévenir la chute de cheveux.

  • de l'argile verte, indiquée pour détoxifier les cheveux malmenés par les produits chimiques. On l'appliquera en masque deux fois par semaine.

Chute de cheveux : et si c'était une maladie ?

Enfin, il est important de signaler que la chute de cheveux peut-être un signe de maladie. On préfèrera donc consulter un médecin afin d'écarter les causes pathologiques possibles et on se tournera ensuite vers un naturopathe qui pourra conseiller un apport nutritionnel adapté à ses habitudes et à son état de santé.

Auteur : Michel Pereira, naturopathe et thérapeute certifié et validé du réseau Médoucine, le réseau des thérapeutes de médecines douces certifiés et validés.

BanniereMedoucine

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Perte de cheveux, Soins des cheveux ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

Chute de cheveux : causes et traitements 
Alopécie : perte de cheveux chez les hommes... et les femmes
> Pelade : causes, symptômes et traitements 
> Pourquoi les cheveux deviennent-ils blancs ?