Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ALLOCHRYSINE 25 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Rhumatologie
principes actifs: Aurothiopropanolsulfonate
laboratoire: Primus Lab Ltd

Solution injectable IM
Etui de 1 Ampoule de PA + 1 de diluant soit un total de 10 ml
Toutes les formes
3,40€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 4,22 €

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
Une surveillance clinique et biologique rigoureuse doit être effectuée :
- surveillance de l'hémogramme et de la numération plaquettaire avant le début du traitement puis tous les mois ;
- surveillance régulière du bilan hépatique (transaminases, bilirubine, phosphatases alcalines), et de la fonction rénale (créatininémie, hématurie, protéinurie).
- la recherche d'une protéinurie doit se faire avant chaque injection.
La co-administration avec un médicament susceptible d'induire une aplasie médullaire impose une surveillance renforcée de l'hémogramme.

Interactions avec d'autres médicaments

ASSOCIATION DECONSEILLEE :
Phénylbutazone (voie générale) : majoration du risque d'aplasie médullaire. Utiliser de préférence un autre anti-inflammatoire non stéroïdien moins interactif.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène de plusieurs sels d'or.
En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de l'aurothiopropanolsulfonate lorsqu'il est administré pendant la grossesse.
En conséquence, son utilisation est déconseillée pendant la grossesse.
Cet élément ne constitue pas l'argument systématique pour conseiller une interruption de grossesse mais conduit à une attitude de prudence et à une surveillance prénatale orientée.
Allaitement :
L'allaitement est déconseillé pendant le traitement.

Comment ça marche ?

RESORPTION :
Après injection intramusculaire, la concentration sanguine est proportionnelle à la dose administrée.
DISTRIBUTION :
L'or se fixe sur l'albumine plasmatique, mais aussi sur les autres globulines, le complément, les cellules sanguines.
Au niveau des tissus, l'or s'accumule de préférence dans le tissu lymphoïde, le foie, le rein, la rate, la moelle osseuse.
Il se distribue également au niveau du liquide synovial des articulations inflammatoires, de la peau, de l'oeil.
EXCRETION :
Elle se fait essentiellement par le rein et, à un niveau moindre, par les fèces.