Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ALPRESS LP 2,5 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Prazosine
laboratoire: Pfizer Holding France

Comprimé osmotique à libération prolongée
Boîte de 30
Toutes les formes
9,94€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 10,76 €

Précautions d'emploi

Mises en garde spéciales

· Pour exercer son plein effet antihypertenseur, le comprimé de prazosine à libération prolongée nécessite un temps de transit gastro-intestinal normal. En cas de temps de transit raccourci, le profil pharmacocinétique et pharmacodynamique peut être altéré, diminuant l'efficacité antihypertensive.

· Une hypotension orthostatique, de degrés de sévérité variables, peut occasionnellement se produire. Une attention particulière sera exercée chez les patients présentant des vertiges ou des malaises.

· L'effet antihypertenseur de la prazosine peut être majoré par l'association à un diurétique, à un vasodilatateur ou à un autre antihypertenseur ( voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions ).

· Ce médicament contient du sodium. Ce médicament contient 14,57 mg de sodium par comprimé. A prendre en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

L'utilisation concomitante d'inhibiteurs de la 5-phosphodiestérase (par exemple : sildenafil, tadalafil, vardenafil) et de ALPRESS L.P. 2,5 mg, comprimé osmotique à libération prolongée peut conduire à une hypotension symptomatique chez certains patients. Afin de minimiser le risque de développer une hypotension orthostatique, le patient devra être stabilisé par le traitement alpha-bloquant avant de débuter l'administration d'inhibiteurs de la 5-phosphodiestérase.

Le Syndrome de l'iris flasque per-opératoire (SIFP, une variante du syndrome de la pupille étroite) a été observé au cours d'interventions chirurgicales de la cataracte chez certains patients traités ou précédemment traités par tamsulosine. Des cas isolés ont également été rapportés avec d'autres α-1 bloquants et la possibilité d'un effet de classe ne peut pas être exclue. Etant donné que le SIFP peut être à l'origine de difficultés techniques supplémentaires pendant l'opération de la cataracte, une administration antérieure ou présente de médicaments α-1 bloquants doit être signalée au chirurgien ophtalmologiste avant l'intervention.

Pathologie digestive

Une réduction marquée du temps de rétention digestive d'ALPRESS peut influencer le profil pharmacocinétique et donc l'efficacité clinique du médicament. Comme avec toute forme de comprimé osmotique, la prudence est recommandée chez les patients présentant une sténose gastro-intestinale sévère (pathologique ou iatrogène). De rares cas de syndrome obstructif ont été rapportés chez des patients présentant une sténose connue à la suite de l'ingestion d'un autre principe actif sous cette même forme.

Information du patient

Le patient doit être informé que les comprimés doivent être avalés en entier. Le patient ne doit ni mâcher, ni couper, ni écraser les comprimés. Le patient ne doit pas s'inquiéter s'il remarque parfois dans ses selles quelque chose qui ressemble à un comprimé, le médicament est contenu dans une matrice non absorbable spécialement conçue pour libérer lentement le principe actif de façon à permettre son absorption par l'organisme. La matrice épuisée est ensuite éliminée.

Interactions avec d'autres médicaments

Associations à prendre en compte

· En cas d'utilisation d'anesthésiques généraux, tenir compte d'une majoration des effets sur la pression artérielle.

· De même, en cas d'association à des antidépresseurs imipraminiques ou des neuroleptiques, prendre en compte le risque d'hypotension orthostatique propre à ces produits majoré par addition de l'antihypertenseur.

Associations faisant l'objet de précautions d'emploi

· Un effet additif est possible en cas d'association avec un autre antihypertenseur, notamment un inhibiteur calcique.

Aucune interaction médicamenteuse n'a été rapportée au cours des études cliniques à ce jour avec les médications suivantes:

· digitaliques (digitaline et digoxine)

· hypoglycémiantes (insuline, chlorpromamide, tolbutamide)

· tranquillisantes et sédatives (chlordiazépoxide, diazépam, phénobarbital)

· antigoutteuses (allopurinol, colchicine, probénécide)

· antiarythmiques (procaïnamide, propanolol, quinidine)

· analgésiques, antipyrétiques, anti-inflammatoires.

+ Inhibiteurs de la 5 phosphodiestérase (exemple : sildénafil, tadalafil, vardénafil), ( voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi )

L'utilisation concomitante d'inhibiteurs de la 5-phosphodiestérase (par exemple sildenafil, tadalafil, vardenafil) et de ALPRESS L.P. 2,5 mg, comprimé osmotique à libération prolongée peut entrainer une hypotension symptomatique chez certains patients ( voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi ) ».

Interaction avec les tests biochimiques

Des résultats faussement positifs peuvent survenir dans les tests de dépistage des phéochromocytomes (acide vanilmandélique: VMA et méthoxydroxyphénylglycol: MHPG) chez les patients traités par la prazosine.

Grossesse et allaitement

Bien que l'administration à l'animal n'ait causé aucune malformation foetale, l'innocuité d'un tel traitement n'a pas été établie chez la femme enceinte et en période d'allaitement. Il est donc préférable de n'utiliser la prazosine chez la femme enceinte et en période d'allaitement qu'après avoir évalué les avantages attendus d'une part et l'éventuel risque thérapeutique d'autre part.

Effet sur la conduite de véhicules

En début de traitement, une prudence particulière devra être observée chez les conducteurs de véhicules automobiles et les utilisateurs de machines.

Comment ça marche ?

Après absorption orale d'une dose thérapeutique de prazosine à libération prolongée chez l'homme normal, les concentrations plasmatiques de prazosine s'élèvent progressivement après un temps de latence de 4 heures. Elles se maintiennent en plateau de la 6ème à la 24ème heure puis décroissent lentement. Ce plateau de concentration est lié à la technologie du comprimé à pompe osmotique qui permet de libérer régulièrement le principe actif en supprimant les pics de concentration et en diminuant les variations de concentrations sur 24 h.
Les concentrations plasmatiques sont proportionnelles aux doses absorbées.
Les études chez l'animal montrent que la prazosine est fortement métabolisée par déméthylation et conjugaison et excrétée principalement par la bile et les fèces.
Les études effectuées chez l'homme semblent indiquer un métabolisme et une excrétion similaires.
La biodisponibilité de la prazosine à libération prolongée en une dose unique est de 50% de celle de la prazosine à libération immédiate.
Des données limitées indiquent une diminution de la clairance du produit chez les patients âgés et chez les patients insuffisants rénaux. Cependant, ces différences n'ont eu aucune traduction clinique. Un ajustement posologique n'est donc pas nécessaire.
Après ingestion, la membrane semi-perméable biologiquement inerte du comprimé reste intacte pendant le transit intestinal et est éliminée dans les fèces sous forme d'une enveloppe molle insoluble.