publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

EUPANTOL 20 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Pantoprazole
laboratoire: Pharma Lab

Comprimé enrobé gastrorésistant
Boîte de 28
Toutes les formes
12,77€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 13,59 €

Indication

- Traitement symptomatique du reflux gastro-oesophagien et des symptômes associés (pyrosis, régurgitations acides, douleurs à la déglutition), cicatrisation des oesophagites légères.
- Traitement d'entretien et prévention des récidives des oesophagites par reflux gastro-oesophagien.
- Traitement préventif des ulcères gastroduodénaux induits par les anti-inflammatoires non stéroïdiens non sélectifs (AINS) chez les patients à risque pour lesquels un traitement anti-inflammatoire doit être poursuivi (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).

Posologie EUPANTOL 20 mg Comprimé enrobé gastrorésistant Boîte de 28

ADULTES ET ENFANTS DE 12 ANS ET PLUS :
- Traitement symptomatique du reflux gastro-oesophagien, cicatrisation des oesophagites légères :
. La dose recommandée est de 1 comprimé gastrorésistant d'EUPANTOL 20 mg par jour.
. La disparition des symptômes est généralement obtenue en 2 à 4 semaines et une durée de traitement de 4 semaines est habituellement nécessaire pour la cicatrisation des lésions d'oesophagite associée. Si cette durée n'est pas suffisante, la cicatrisation sera obtenue en général par un traitement de 4 semaines supplémentaires.
. Après disparition des symptômes, la prise à la demande d'EUPANTOL 20 mg une fois par jour, en fonction des besoins, peut prévenir la récidive symptomatique. Si le contrôle des symptômes par le traitement à la demande n'est pas satisfaisant, la reprise d'un traitement continu peut être envisagée.
- Traitement d'entretien et prévention des récidives des oesophagites par reflux gastro-oesophagien :
. La dose recommandée est de 1 comprimé gastrorésistant d'EUPANTOL 20 mg par jour, avec une augmentation à 40 mg de pantoprazole par jour en cas de récidive. EUPANTOL 40 mg peut être utilisé dans ce cas.
. Après cicatrisation, la dose sera ramenée à 20 mg par jour.
ADULTES :
Traitement préventif des ulcères gastroduodénaux induits par les anti-inflammatoires non stéroïdiens non sélectifs (AINS) chez les patients à risque pour lesquels un traitement anti-inflammatoire doit être poursuivi :
La dose recommandée est de 1 comprimé gastrorésistant d'EUPANTOL 20 mg par jour.
- Note : chez l'insuffisant hépatique sévère, ne pas dépasser 20 mg par jour.
- Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire chez le sujet âgé ou chez l'insuffisant rénal.
ENFANTS DE MOINS DE 12 ANS :
Les données disponibles étant limitées dans cette tranche d'âge, EUPANTOL 20 mg ne doit pas être administré à l'enfant de moins de 12 ans.
INSTRUCTIONS GENERALES :
EUPANTOL 20 mg, comprimé gastrorésistant, ne doit pas être croqué ni écrasé, mais avalé entier avec un peu d'eau avant un repas.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- EUPANTOL 20 mg, comprimé gastrorésistant ne doit pas être utilisé en cas d'hypersensibilité connue à l'un de ses composants.
- Le pantoprazole, comme les autres IPP, ne doit pas être administré avec l'atazanavir (voir rubrique interactions).
DECONSEILLE :
- Enfants de moins de 12 ans : les données disponibles étant limitées dans cette tranche d'âge, EUPANTOL 20 mg ne doit pas être administré à l'enfant de moins de 12 ans.
- Allaitement : il n'existe aucune donnée sur le passage du pantoprazole dans le lait humain.

Effets indésirables Eupantol

- Affections hématologiques et du système lymphatique :
Très rare (< 1/10000 y compris cas isolés) : Leucopénie, thrombopénie.
- Affections gastro-intestinales :
. Fréquent (> 1/100 < 1/10) : Douleurs abdominales hautes, diarrhées, constipation, flatulence.
. Peu fréquent (> 1/1000 < 1/100) : Nausées, vomissements.
. Rare (< 1/1000 > 1/10000) : Sécheresse buccale.
- Troubles généraux et anomalies au site d'administration :
Très rare (< 1/10000 y compris cas isolés) : Oedème périphérique.
- Affections hépatobiliaires :
Très rare (< 1/10000 y compris cas isolés) : Atteintes hépatiques cytolytiques et ictériques sévères avec ou sans insuffisance hépatocellulaire.
- Affections du système immunitaire :
Très rare (< 1/10000 y compris cas isolés) : Réactions anaphylactiques, incluant le choc anaphylactique.
- Investigations :
Très rare (< 1/10000 y compris cas isolés) : Elévation des enzymes hépatiques (transaminases, gamma-glutamyl-transpeptidases), élévation des triglycérides, hyperthermie.
- Affections musculosquelettiques et systémiques :
. Rare (< 1/1000 > 1/10000) : Arthralgies.
. Très rare (< 1/10000 y compris cas isolés) : Myalgies.
- Affections du système nerveux :
. Fréquent (> 1/100 < 1/10) : Céphalées.
. Peu fréquent (> 1/1000 < 1/100) : Vertiges, troubles de la vue (vision floue).
- Affections psychiatriques :
Rare (< 1/1000 > 1/10000) : Dépression, hallucination, désorientation et confusion notamment chez des patients prédisposés et aggravation de ces symptômes, si préexistants.
- Affections du rein et des voies urinaires :
Très rare (< 1/10000 y compris cas isolés) : Néphrite interstitielle.
- Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
. Peu fréquent (> 1/1000 < 1/100) : Réactions allergiques à type de prurit et de rash cutané.
. Très rare (< 1/10000 y compris cas isolés) : Urticaire, angio-oedème, réactions cutanées sévères telles que syndrome de Stevens-Johnson, érythème polymorphe, syndrome de Lyell, photosensibilité.



✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.