Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

HYPERAMINE 30

Médicament soumis à prescription hospitalière

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: L-isoleucine, L-leucine, L-lysine, L-méthionine, L-phénylalanine, L-thréonine, L-tryptophane, L-valine, L-arginine, L-histidine, L-alanine, L-acide aspartique, L-cystéine, L-acide glutamique (E620), Glycine, L-proline, L-sérine, L-tyrosine
laboratoire: B-Braun Medical

Solution injectable pour perfusion IV
Coffret de 1 Flacon de 500 ml
Toutes les formes

Précautions d'emploi

Mise en garde

En cas d'insuffisance hépatique ou rénale sévères, d'insuffisances cardio-respiratoires graves, HYPERAMINE devra être utilisée avec prudence en raison de sa richesse en azote et de son hypertonie.

Ce produit contient des dérivés sulfitiques qui peuvent éventuellement entraîner ou aggraver des réactions de type anaphylactique.

Précautions d'emploi

Une surveillance attentive de la perfusion, de l'état clinique et biologique du malade est indispensable. L'asepsie la plus rigoureuse doit être observée au moment de la mise en place de la perfusion et pendant toute la durée de celle-ci.

Interactions avec d'autres médicaments

Les données disponibles à ce jour ne laissent pas supposer l'existence d'interactions cliniquement significatives.

Grossesse et allaitement

Compte tenu des données disponibles, l'utilisation chez la femme enceinte ou qui allaite est possible.

Comment ça marche ?

Les acides aminés perfusés sont effectivement utilisés pour l'anabolisme protéique du fait:

· des bilans azotés qui se positivent;

· de l'élévation des protides sanguins, en particulier de la préalbumine en corrélation avec la prise de poids;

· de l'élévation de l'amino-acidémie sans augmentation de l'amino-acidurie;

· d'une urémie qui ne varie pas.

Chez des patients dénutris et agressés, la perfusion de la solution s'accompagne d'une augmentation très homogène des acides aminés plasmatiques. En particulier, il n'est pas observé d'accumulation de phénylalanine ou de méthionine. Il est constaté une réplétion partielle du pool plasmatique de la glutamine. A l'arrêt des perfusions, les acides aspartique et glutamique, l'arginine disparaissent rapidement du plasma. L'apport d'acides aspartique et glutaminique équilibre celui des acides aminés cationiques et soufrés et limite ainsi le risque d'acidose métabolique. La teneur réduite en acides aminés soufrés, générateurs d'ions sulfates, diminue les risques d'hypercalciurie iatrogène.