Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

JAMYLENE 50 mg

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Sodium docusate
laboratoire: Sopharm

Comprimé enrobé
Etui de 40
Toutes les formes

Précautions d'emploi

- Le traitement médicamenteux de la constipation n'est qu'un adjuvant au traitement hygiénodiététique :
. enrichissement en fibres végétales, en boissons,
. conseils d'activité physique et de rééducation de l'exonération.
- Une utilisation prolongée d'un laxatif est déconseillée car elle peut entraîner :
a) la "maladie des laxatifs" avec colopathie fonctionnelle sévère, mélanose rectocolique, anomalies hydro-électrolytiques avec hypokaliémie ;
b) une situation de "dépendance" avec besoin régulier de laxatifs, une nécessité d'augmenter la posologie et une constipation sévère en cas de sevrage.
- Chez l'enfant, la prescription de laxatifs doit être exceptionnelle ; elle doit prendre en compte le risque d'entraver le fonctionnement normal du réflexe d'exonération.
- Grossesse : au cours de l'utilisation courante dans l'espèce humaine, aucune malformation n'a été rapportée à ce jour. Néanmoins, par prudence, on évitera de prescrire Jamylène pendant le 1er trimestre de la grossesse.
- Associations nécessitant des précautions d'emploi : digitaliques ; autres hypokaliémiants [amphotéricine B (voie IV), glucocorticoïdes et minéralocorticoïdes (voie générale), tétracosactide, diurétiques hypokaliémiants (seuls ou associés)].

Interactions avec d'autres médicaments

ASSOCIATIONS DECONSEILLEES :
- Huiles minérales (huile de paraffine) dont l'absorption intestinale peut être augmentée en raison des propriétés détergentes du docusate de sodium.
D'une façon générale, le docusate de sodium est susceptible d'augmenter l'absorption intestinale d'autres principes actifs administrés simultanément.
- Médicaments donnant des torsades de pointes :
. anti-arythmiques : amiodarone, bépridil, brétylium, disopyramide, quinidiniques, sotalol ;
. non anti-arythmiques : astémizole, érythromycine IV, fénoxedil, halofantrine, lidoflazine, pentamidine, prénylamine, sultopride, terfénadine, vincamine.
Torsades de pointes (l'hypokaliémie est un facteur favorisant, de même que la bradycardie et un espace QT préexistant) : utiliser un laxatif non stimulant.
ASSOCIATIONS NECESSITANT DES PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Digitaliques :
Surveillance de la kaliémie.
- Autres hypokaliémiants : amphotéricine B (voie IV), corticoïdes (gluco, minéralo : voie générale), tétracosactide, diurétiques hypokaliémiants (seuls ou associés).
Surveillance de la kaliémie.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Au cours de l'utilisation courante dans l'espèce humaine, aucune malformation n'a été rapportée à ce jour. Néanmoins, par prudence, on évitera de prescrire Jamylène pendant le 1er trimestre de la grossesse.
Allaitement :
Il est déconseillé d'administrer ce produit à la femme en période d'allaitement en raison de la possibilité de passage du docusate de sodium dans le lait maternel.

Comment ça marche ?

Le docusate de sodium est en partie absorbé au niveau du duodénum et du jéjunum et est éliminé par voie biliaire.

Jamylene existe aussi sous ces formes

Jamylene