Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

LINCOCINE 500 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Lincomycine
laboratoire: Pfizer Holding France

Gélule
Boîte de 12
Toutes les formes
5,12€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 5,94 €

Précautions d'emploi

Mises en garde

Des diarrhées graves et persistantes peuvent survenir pendant ou après un traitement par la lincomycine. Cette complication a également été décrite avec d'autres antibiotiques. Ces diarrhées sont parfois symptomatiques d'une colite pseudo-membraneuse qui peut être mortelle. Une ou plusieurs toxines produites par les Clostridia peuvent être une cause essentielle de ces colites.

Toute diarrhée grave, survenant même plusieurs semaines après l'arrêt des médicaments, doit être à priori, imputée au traitement. L'administration de produits favorisant la stase fécale doit alors être évitée. Cette diarrhée impose l'arrêt du traitement, et les formes graves l'hospitalisation. Il est recommandé de pratiquer un examen endoscopique.

Les cas bénins présentant une altération légère de la muqueuse peuvent régresser par simple arrêt du traitement. Les cas modérés ou graves, outre un traitement symptomatique sous surveillance médicale stricte, justifient l'administration orale de vancomycine (chez l'adulte: 125 à 500 mg 4 fois/jour pendant cinq à dix jours) ou à défaut de métronidazole (750 mg 2 fois/jour pendant le même temps).

Précautions d'emploi

Voie orale

· Ne pas administrer aux colitiques (voir "Mises en garde").

· A utiliser avec prudence chez les malades ayant des antécédents d'asthme ou d'autres allergies.

· Les traitements de longue durée ne devront être effectués que sous surveillance de la formule sanguine, des tests hépatiques et de la fonction rénale.

· En cas d'insuffisance rénale ou hépatique, la demi-vie de la lincomycine est augmentée. Il est donc recommandé d'adapter les posologies en fonction des taux sériques régulièrement dosés.

· Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

Interactions avec d'autres médicaments

Il existe une incompatibilité- physico-chimique avec la novobiocine et la kanamycine.

Ne pas associer à l'érythromycine pour éviter un antagonisme possible.

En raison de ses propriétés curarisantes au niveau de la jonction neuromusculaire, son administration sera prudente en cas d'association avec des produits possédant la même propriété.

INTERACTION AVEC LES EXAMENS PARACLINIQUES

La lincomycine peut interférer sur le dosage des phosphatases alcalines de sérum. Les valeurs obtenues sont alors faussement élevées.

Problèmes particuliers du déséquilibre de l'INR

De nombreux cas d'augmentation de l'activité des anticoagulants oraux ont été rapportés chez des patients recevant des antibiotiques. Le contexte infectieux ou inflammatoire marqué, l'âge et l'état général du patient apparaissent comme des facteurs de risque. Dans ces circonstances, il apparaît difficile de faire la part entre la pathologie infectieuse et son traitement dans la survenue du déséquilibre de l'INR. Cependant, certaines classes d'antibiotiques sont davantage impliquées: il s'agit notamment des fluoroquinolones, des macrolides, des cyclines, du cotrimoxazole et de certaines céphalosporines.

Grossesse et allaitement

Grossesse

Il est préférable, par mesure de précaution, de ne pas utiliser la lincomycine au cours de la grossesse. En effet, bien que les données cliniques soient rassurantes, elles sont en un nombre limité et les données animales sont insuffisantes.

Allaitement

Compte tenu du profil de tolérance de ce médicament, l'allaitement est contre-indiqué en cas de traitement par ce médicament ( voir rubrique Contre-indications ).

Effet sur la conduite de véhicules

Il n'y a pas d'effets délétères sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Comment ça marche ?

1. ABSORPTION

La lincomycine administrée per os est rapidement absorbée.

L'administration concomitante de nourriture conduit à une absorption plus lente et à un pic de concentration plasmatique réduit.

Après administration de 500 mg par voie orale, la concentration sérique maximale est obtenue au bout de quatre heures. Elle varie entre 2,0 et 7,0 mcg/ml.

Après administration par voie intramusculaire de 600 mg de lincomycine, la concentration sérique maximale est obtenue au bout de une à deux heures Elle varie entre 8,0 et 18,0 mcg/ml.

2. DISTRIBUTION

La lincomycine se distribue largement dans tout l'organisme, sans, semble-t-il, se concentrer dans un organe particulier.

La demi-vie est comprise entre quatre et six heures en moyenne.

La liaison aux protéines plasmatiques est de l'ordre de 70 %.

Le taux dans le L.C.R. est faible ( voir rubrique Contre-indications ).

La lincomycine passe la barrière placentaire.

Passage dans le lait maternel: la lincomycine est retrouvée dans le lait maternel à des concentrations de 0,5 à 2,4 mcg/ml.

La diffusion dans l'os est excellente.

3. BIOTRANSFORMATION

Le métabolisme de la lincomycine se situe au niveau du foie.

4. ELIMINATION

La lincomycine est excrétée par les urines et la bile, et est retrouvée dans les fécès.

L'excrétion biliaire est très importante, et les concentrations obtenues sont deux à six fois plus importantes que la concentration sanguine.

Elles diminuent en cas d'insuffisance hépatique.

L'excrétion urinaire varie selon le mode d'administration:

1 à 31 % après dose orale unique de 500 mg (moyenne 4 %),

1,8 à 24,8 % après dose I.M. unique de 600 mg (moyenne 17,3 %),

4,9 à 20,3 % après perfusion de 600 mg en 2 heures (moyenne 13,8 % ).

L'élimination dans les fécès est de 40 % de la dose ingérée, et seulement de 4 à 14 % d'une dose administrée par voie parentérale.