Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

MEPROBAMATE RICHARD 200 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 03.02.2009

Médicament générique du Classe thérapeutique: Neurologie-psychiatrie
principes actifs: Méprobamate
laboratoire: Richard

Comprimé
Boîte de 1 Flacon de 50
Toutes les formes
1,84€* (remboursé à 35%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 2,66 €

Précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
- Le produit est déconseillé en cas de porphyrie aiguë intermittente.
- Phénomène de sevrage :
un syndrome de sevrage peut survenir à l'arrêt brutal d'un traitement prolongé surtout à dose élevée (voir rubrique effets indésirables). Il est donc recommandé de réduire progressivement les doses ou, en cas d'arrêt brutal, de surveiller attentivement le malade.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Myasthénie : la prise de méprobamate doit être faite sous surveillance accrue.
- L'absorption de boissons alcoolisées est formellement déconseillée pendant la durée du traitement.
- Le produit sera utilisé avec précaution chez le sujet âgé, chez lequel la posologie sera réduite.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Compte tenu des données disponibles, il est préférable par mesure de prudence d'éviter d'utiliser le méprobamate au cours de la grossesse quel qu'en soit le terme.
En effet, les données animales sont insuffisantes pour conclure et les données cliniques sont rassurantes, mais encore limitées.
En cas de traitement en fin de grossesse, tenir compte du profil d'effets indésirables du médicament pour la surveillance du nouveau-né.
Allaitement :
A éviter en raison du passage dans le lait maternel et de sédation et troubles digestifs décrits chez le nouveau-né.

Effet sur la conduite de véhicules

L'attention est attirée notamment chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines sur les risques de somnolence diurne attachés à l'emploi de ce médicament.

Comment ça marche ?

- Après prise orale, le méprobamate est rapidement absorbé par le tractus gastro-intestinal. Les concentrations sanguines sont discernables au bout de 15 minutes. Les pics plasmatiques sont atteints en 1 à 3 heures et avoisinent 6 à 8 µg/ml pour une administration d'une dose unique de 400 mg.
- Le taux de liaison aux protéines plasmatiques est de l'ordre de 20%.
- La demi-vie plasmatique du méprobamate est de 6 à 16 heures.
- Le méprobamate subit une importante métabolisation hépatique puisque seulement 10% de la dose administrée est éliminée dans les urines sous forme inchangée et 80% sous forme d'hydroxyméprobamate et d'un glycuroconjugué. Moins de 10% de la prise orale est éliminée dans les fèces ; enfin, une fraction est excrétée dans le lait maternel.
- Le méprobamate franchit la barrière placentaire pour atteindre dans la veine ombilicale des taux voisins de ceux du sang maternel.
- Le méprobamate peut être efficacement épuré du sang par hémodialyse ou par hémoperfusion ; la dialyse péritonéale est quasiment sans effet.