Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

NEOSYNEPHRINE 25 % FAURE

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Produits diagnostiques ou autres produits thérapeutiques
principes actifs: Phényléphrine
laboratoire: Europhta

Collyre en solution
en récipient unidose récipients unidoses de 040 mL
Toutes les formes

Indication

Ce collyre est indiqué pour obtenir :

·         une mydriase à visée diagnostique,

·         une mydriase thérapeutique,

·         une mydriase pré-opératoire.

Posologie NEOSYNEPHRINE 25 % FAURE collyre en solution en récipient unidose récipients unidoses de 040 mL

Ce collyre est indiqué pour obtenir :

·         une mydriase à visée diagnostique,

·         une mydriase thérapeutique,

·         une mydriase pré-opératoire.

Contre indications

·         Hypersensibilité à l'un des constituants du collyre.

·         Risque de glaucome par fermeture d'angle.

·         En association aux IMAO non sélectifs.

·         En association aux autres sympathomimétiques indirects.

·         En association aux sympathomimétiques alpha (voies orale et/ou nasale).

 

Ce médicament ne doit GENERALEMENT pas être utilisé, sauf avis contraire du médecin, dans les cas suivants :

·         Pendant le premier trimestre de grossesse et en cas d'allaitement.

·         En association avec les IMAO-A sélectifs.

·         En association avec le linézolide.

·         En association avec les alcaloïdes de l'ergot de seigle dopaminergiques et vasoconstricteurs.

Effets indésirables Neosynephrine Faure

Effets indésirables oculaires

·         Mydriase gênante, photophobie.

·         Risque de glaucome aigu par fermeture de l'angle.

·         Possibilité d'irritation ou de picotements transitoires.

·         Possibilité de réactions allergiques : blépharite, conjonctivite, kératite ponctuée superficielle.

Effets indésirables systémiques

La phényléphrine en collyre passe dans la circulation générale et peut entraîner des effets systémiques (voir rubriques Posologie et mode d'administration. et Mises en garde et précautions d'emploi. dont il faut tenir compte :

·         Elévation de la pression artérielle, tachycardie.

·         Chez le prématuré et nouveau-né: possibilité de malaise, pauses respiratoires, hypertension artérielle, bradycardie, désaturation ; l'effet vasoconstricteur peut entrainer une souffrance mésentérique et potentialise l'effet sur le tube digestif d'un collyre atropinique souvent coadministré.

·         Tremblements, pâleur, céphalées.

·         Risque d'accidents majeurs tels que :

o        Hypertension sévère,

o        Œdème pulmonaire, syndrome coronarien aigu, infarctus du myocarde, troubles du rythme.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr