Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

PANTOPRAZOLE RANBAXY 20 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Pantoprazole
laboratoire: Ranbaxy Pharma Generiques

Comprimé gastrorésistant
Boîte de 14
Toutes les formes
4,00€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 4,82 €
Tous les génériques

Précautions d'emploi

Précautions d'emploi :

Chez l'insuffisant hépatique sévère, un bilan des enzymes hépatiques devra être réalisé régulièrement pendant le traitement notamment en cas de traitement au long cours. En cas d'élévation de celles-ci, la prise de PANTOPRAZOLE RANBAXY 20 mg devra être interrompue.

L'administration de PANTOPRAZOLE RANBAXY 20 mg comme traitement préventif des ulcères gastro-duodénaux induits par les anti-inflammatoires non-stéroïdiens non sélectifs (AINS) devrait être limitée aux patients chez lesquels un traitement par AINS doit être poursuivi et qui présentent un risque accru de développer des complications gastro-duodénales. Le risque accru doit être évalué selon les facteurs de risque individuels tels que l'âge (> 65 ans), les antécédents d'ulcère gastro-duodénal ou d'hémorragie digestive haute.

Comme les autres anti-sécrétoires gastriques, le pantoprazole peut diminuer l'absorption de la vitamine B12 (cyanocobalamine) par hypo- ou achlorhydrie. Ce risque devrait être envisagé chez les patients disposant de réserves réduites ou présentant des facteurs de risque de diminution de l'absorption de la vitamine B12, lors de traitements au long cours.

En ce qui concerne le traitement d'entretien, notamment lorsque sa durée excède un an, une surveillance régulière des patients devra être exercée.

En présence de symptômes inhabituels, quels qu'ils soient (par exemple perte de poids importante et non recherchée, vomissements récurrents, dysphagie, hématémèse, anémie ou méléna), et en cas de suspicion ou de présence d'un ulcère gastrique, il convient d'exclure toute atteinte maligne de l'oesophage ou de l'estomac car le traitement par le pantoprazole est susceptible de soulager les symptômes de maladies malignes et ainsi d'en retarder le diagnostic.

Si les symptômes persistent malgré un traitement adéquat, des examens complémentaires doivent être envisagés.

La diminution de l'acidité gastrique, quels que soient les moyens d'obtention, inhibiteurs de la pompe à protons inclus, augmente le nombre de bactéries normalement présentes dans le tube digestif. Le traitement par des médicaments réducteurs d'acidité peut légèrement augmenter le risque d'infections gastro-intestinales telles que les infections à Salmonella, Clostridium difficile et Campylobacter.

Interactions avec d'autres médicaments

PANTOPRAZOLE RANBAXY 20 mg, comprimé gastro-résistant peut réduire ou augmenter l'absorption de substances actives dont la biodisponibilité dépend du pH (par exemple kétoconazole).

Il a été montré que l'administration conjointe d'atazanavir 300 mg/ritonavir 100 mg et d'oméprazole (40 mg une fois par jour) ou d'atazanavir 400 mg et de lansoprazole (dose unique de 60 mg) à des volontaires sains entraînait une diminution substantielle de la biodisponibilité de l'atazanavir.

L'absorption de l'atazanavir dépend du pH. C'est pourquoi les IPP, dont le pantoprazole, ne doivent pas être administrés en même temps que l'atazanavir (voir rubrique Contre-indications).

Le pantoprazole est métabolisé dans le foie par le système enzymatique du cytochrome P450. On ne peut pas exclure une interaction entre le pantoprazole et d'autres substances ou composés actifs qui sont métabolisés en utilisant le même système enzymatique. Toutefois, aucune interaction cliniquement significative n'a été observée lors de tests spécifiques utilisant plusieurs substances ou composés actifs de ce type : carbamazépine, caféine, diazépam, diclofénac, digoxine, éthanol, glibenclamide, métoprolol, naproxène, nifédipine, phénytoïne, piroxicam, théophylline et un contraceptif oral.

Bien qu'aucune interaction n'ait été observée lors de l'administration concomitante d'anticoagulants tels que la warfarine, la phenprocoumone ou l'acénocoumarol au cours d'études de pharmacocinétique clinique, quelques cas isolés de modifications de l'INR ont été rapportés en cas de traitement concomitant pendant la période post-commercialisation. En conséquence, chez les patients traités par des anticoagulants coumariniques, le suivi du taux de l'INR/taux de prothrombine est recommandé au début et à l'arrêt du traitement, ou en cas d'administration intermittente de pantoprazole.

Il n'existe pas d'interaction avec les antiacides administrés de manière concomitante.

Grossesse et allaitement

L'expérience clinique chez la femme enceinte est limitée. Au cours d'études sur la reproduction animale, des signes de légère foetotoxicité ont été observés à des doses supérieures à 5 mg/kg. On ne dispose d'aucune information concernant l'excrétion du pantoprazole dans le lait maternel.

Les comprimés de pantoprazole ne doivent être utilisés que lorsque le bénéfice pour la mère est considéré comme étant supérieur au risque potentiel pour le foetus/enfant.

Effet sur la conduite de véhicules

PANTOPRAZOLE RANBAXY 20 mg, comprimé gastro-résistant n'a pas habituellement pas d'influence sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Toutefois, l'apparition de certains effets secondaires, tels que les vertiges et une vision trouble, peut affecter les capacités de réaction, ce qui peut aussi altérer l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Comment ça marche ?

Données de pharmacocinétique générale

Le pantoprazole est rapidement absorbé et la concentration plasmatique maximale est atteinte même après administration d'une seule dose de 20 mg per os. Les concentrations sériques maximales, soit environ 1-1,5 µg/ml, sont atteintes en moyenne en 2 heures à 2,5 heures ; ces valeurs restent ensuite constantes après administration multiple. Le volume de distribution est d'environ 0,15 l/kg et la clairance est d'environ 0,1 l/h/kg.

La demi-vie d'élimination est d'environ 1 heure. Quelques sujets, rares, ont présenté une élimination retardée. Comme la liaison du pantoprazole aux pompes à protons des cellules pariétales est spécifique, la demi-vie d'élimination n'est pas corrélée à une plus longue durée d'action (inhibition des sécrétions acides).

Les données de pharmacocinétique ne varient pas après administration unique ou répétée. Dans la plage de doses de 10 à 80 mg, la cinétique plasmatique du pantoprazole est pratiquement linéaire après administration orale comme après administration intraveineuse.

Le pantoprazole est lié aux protéines sériques à environ 98 %. La substance est presque exclusivement métabolisée dans le foie. L'élimination rénale représente la principale voie d'excrétion (environ 80 %) des métabolites du pantoprazole ; le reste est excrété dans les fèces.

Le principal métabolite dans le sérum comme dans l'urine est le desméthylpantoprazole, conjugué au sulfate. La demi-vie du métabolite principal (environ 1,5 heure) n'est pas plus longue que celle du pantoprazole.

Biodisponibilité

Le pantoprazole est complètement absorbé après administration orale. La biodisponibilité absolue du comprimé s'est révélée être d'environ 77 %. L'ingestion concomitante d'aliments n'a pas d'influence sur l'ASC, la concentration sérique maximale et donc la biodisponibilité. Seule la variabilité du temps de décalage est accrue par l'ingestion concomitante d'aliments.

Caractéristiques chez certains patients/groupes spécifiques de sujets

Aucune diminution de la dose n'est requise lorsque le pantoprazole est administré à des patients présentant une limitation de la fonction rénale (patients sous dialyse inclus). Comme chez les sujets en bonne santé, la demi-vie du pantoprazole est courte. Les quantités de pantoprazole qui peuvent être dialysées sont très limitées. Bien que le métabolite principal ait une demi-vie modérément retardée (2 - 3 heures), l'excrétion reste rapide et il n'y a donc pas d'accumulation.

Bien que, chez les patients atteints de cirrhose du foie (classes A et B dans la classification de Child), la demi-vie atteigne entre 3 et 6 heures, et bien que les valeurs d'ASC aient augmenté d'un facteur de 3 à 5, la concentration sérique maximale n'a augmenté que légèrement, d'un facteur de 1,3, comparativement aux sujets sains.

La légère augmentation de l'ASC et de la Cmax chez les volontaires âgés comparativement aux sujets plus jeunes n'est pas non plus cliniquement pertinente.

Enfant

Après administration de doses orales uniques de 20 ou de 40 mg de pantoprazole à des enfants de 5 à 16 ans, l'ASC et la Cmax ont été incluses dans la plage des valeurs correspondantes pour l'adulte.

Après administration de doses intraveineuses uniques de 0,8 ou 1,6 mg/kg de pantoprazole à des enfants de 2 à 16 ans, on n'a observé aucune association significative entre la clairance du pantoprazole et l'âge ou le poids. L'ASC et le volume de distribution correspondaient aux données obtenues pour l'adulte.

Pantoprazole Ranbaxy existe aussi sous ces formes

Pantoprazole Ranbaxy

Voir aussi les génériques de Pantoprazole Ranbaxy

Pantoprazole Arrow Conseil

Pantoprazole EG Labo

Ipraalox

Inipepsia

Prazopant

Pantoprazole Evolugen

Pantoprazole ZF

Pantoprazole Zydus France

Pantoprazole Mylan Conseil

Pantoprazole Isomed

Pantoprazole Ranbaxy Medi Offi

Pantoprazole Teva

Pantoprazole Alter

Pantoprazole Ratiopharm

Pantoprazole Zentiva

Pantoprazole Sandoz

Pantoprazole EG

Pantoprazole Bouchara Recordat

Pantoprazole Arrow

Pantoprazole Cristers

Pantoprazole Zydus

Pantoprazole Rpg

Pantoprazole Krka

Pantoprazole Mylan Pharma

Pantoprazole Mylan Conseil

Pantoprazole Biogaran

Pantoprazole Almus

Pantoprazole Ranbaxy

Pantoprazole Actavis

Pantoprazole Ratiopharm Cons

Pantoprazole Sandoz Conseil

Pantoprazole Phr Lab

Pantoprazole Teva Sante