Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

RABEPRAZOLE ZENTIVA 10 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Pariet
Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Rabéprazole
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Comprimé gastrorésistant
Boîte de 28
Toutes les formes
7,94€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 8,76 €
Tous les génériques

Précautions d'emploi

L'obtention d'une réponse symptomatique au traitement par RABEPRAZOLE ZENTIVA ne permet pas d'exclure la présence d'une tumeur gastrique ou oesophagienne; par conséquent, la possible existence d'une tumeur doit être exclue avant d'entamer le traitement par RABEPRAZOLE ZENTIVA.

Les patients traités sur le long terme (en particulier ceux traités pendant plus d'un an) doivent faire l'objet d'une surveillance régulière.

Le risque de réactions d'hypersensibilité croisée avec d'autres inhibiteurs de la pompe à protons ou benzimidazoles substitués ne peut être exclu.

Il convient d'indiquer aux patients que les comprimés gastro-résistants de RABEPRAZOLE ZENTIVA ne doivent être ni mâchés ni écrasés, mais doivent être avalés entiers.

En l'absence d'expérience de l'utilisation de RABEPRAZOLE ZENTIVA chez l'enfant, son utilisation n'est pas recommandée chez ce groupe.

Des cas de dyscrasie sanguine (thrombopénie et neutropénie) ont été signalés depuis la commercialisation du produit. Dans la majorité des cas où aucune étiologie alternative n'a pu être identifiée, les événements n'ont entraîné aucune complication et se sont résorbés à l'arrêt du rabéprazole.

Des anomalies des enzymes hépatiques ont été observées lors des essais cliniques et signalées également depuis l'autorisation de mise sur le marché. Dans la majorité des cas où aucune étiologie alternative n'a pu être identifiée, les événements n'ont entraîné aucune complication et se sont résorbés à l'arrêt du rabéprazole.

Aucun problème de sécurité significatif lié au médicament n'a été mis en évidence lors d'une étude menée chez des patients atteints d'insuffisance hépatique légère à modérée par comparaison avec des sujets témoins sains d'âge et de sexe correspondants. Cependant, aucune donnée clinique n'étant disponible concernant l'utilisation de RABEPRAZOLE ZENTIVA pour le traitement des patients atteints de dysfonctionnements hépatiques sévères, il est conseillé au médecin prescripteur de procéder avec prudence lors de l'instauration initiale du traitement par RABEPRAZOLE ZENTIVA chez ce type de patients.

L'administration d'atazanavir en concomitance avec RABEPRAZOLE ZENTIVA n'est pas recommandée ( voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions ).

Interactions avec d'autres médicaments

Le rabéprazole sodique provoque une inhibition profonde et durable des sécrétions d'acide gastrique. Une interaction avec les composés dont l'absorption est dépendante du pH est possible. L'administration du rabéprazole sodique en concomitance avec du kétoconazole ou de l'itraconazole peut entraîner une réduction significative des taux plasmatiques de l'antifongique. Par conséquent, une surveillance des patients au cas par cas pourra être nécessaire afin de déterminer si un ajustement posologique est requis lors de l'administration de kétoconazole ou d'itraconazole en concomitance avec RABEPRAZOLE ZENTIVA.

Lors des essais cliniques, des anti-acides ont été utilisés en concomitance avec le rabéprazole sodique et, lors d'une étude d'interaction médicamenteuse spécifique, aucune interaction avec les anti-acides liquides n'a été observée.

L'administration d'atazanavir 300 mg/ritonavir 10 mg en concomitance avec de l'oméprazole (40 mg une fois par jour) ou d'atazanavir 400 mg en concomitance avec du lansoprazole (60 mg une fois par jour) chez des volontaires sains a entraîné une réduction conséquente de l'exposition à l'atazanavir. L'absorption de l'atazanavir est dépendante du pH. Des résultats similaires peuvent être attendus avec les autres inhibiteurs de la pompe à protons, bien qu'ils n'aient pas été étudiés. Par conséquent, les IPP, y compris le rabéprazole, ne doivent pas être administrés en concomitance avec l'atazanavir ( voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi ).

Grossesse et allaitement

Grossesse

Aucune donnée n'est disponible concernant la sécurité d'emploi du rabéprazole pendant la grossesse chez l'être humain. Les études sur la reproduction réalisées chez le rat et le lapin n'ont révélé aucun effet délétère sur la fécondité ou sur le foetus dû au rabéprazole sodique, en dépit de l'existence d'un faible transfert foeto-placentaire chez le rat. L'utilisation de RABEPRAZOLE ZENTIVA pendant la grossesse est contre-indiquée.

Allaitement

On ignore si le rabéprazole sodique est excrété dans le lait maternel humain. Aucune étude n'a été menée chez les femmes allaitantes. Le rabéprazole sodique est toutefois excrété dans les sécrétions mammaires de la rate. Par conséquent, RABEPRAZOLE ZENTIVA ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement.

Effet sur la conduite de véhicules

D'après les propriétés pharmacodynamiques et le profil des événements indésirables du produit, il est improbable que le rabéprazole sodique puisse nuire à l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines. Toutefois, en cas de baisse de vigilance due à des somnolences, il est recommandé d'éviter de conduire des véhicules ou d'utiliser des machines complexes.

Comment ça marche ?

Absorption: La formulation du rabéprazole sodique en comprimé se présente sous la forme d'un comprimé enrobé gastro-résistant. Cette présentation est nécessaire en raison du caractère instable du rabéprazole en milieu acide. L'absorption du rabéprazole ne débute ainsi qu'une fois que le comprimé a quitté l'estomac. L'absorption est rapide, les pics de concentration plasmatique du rabéprazole étant atteints environ 3,5 heures après l'administration d'une dose de 20 mg. La concentration plasmatique maximale (Cmax) et l'ASC du rabéprazole évoluent de façon linéaire en fonction de la dose, entre 10 mg et 40 mg.

La biodisponibilité absolue d'une dose orale de 20 mg (par comparaison avec une administration intraveineuse) est d'environ 52 % en raison, très largement, de la métabolisation pré-systémique. En outre, la biodisponibilité ne semble pas augmenter en cas d'administration répétée.

Chez les sujets sains, la demi-vie plasmatique est d'environ une heure (intervalle de 0,7 à 1,5 heure) et la clairance corporelle totale est estimée à 283 ± 98 ml/min. Aucune interaction cliniquement pertinente avec les aliments n'a été observée. Ni l'ingestion d'aliments ni l'heure d'administration du traitement n'ont d'influence sur l'absorption du rabéprazole sodique.

Distribution: Le taux de liaison du rabéprazole avec les protéines plasmatiques humaines est d'environ 97 %.

Métabolisme et excrétion: Comme les autres composés de la classe des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), le rabéprazole sodique est métabolisé au niveau hépatique par le cytochrome P450 (CYP450). Les études in vitro sur microsomes hépatiques humains ont indiqué que le rabéprazole sodique est métabolisé par les iso-enzymes du CYP450 (CYP2C19 et CYP3A4). Lors de ces études, aux concentrations plasmatiques attendues chez l'être humain, le rabéprazole n'a provoqué ni induction ni inhibition du CYP3A4 et, bien que les études in vitro ne soient pas toujours prédictives des effets in vivo, ces observations indiquent qu'aucune interaction n'est anticipée entre le rabéprazole et la cyclosporine. Chez l'être humain, les dérivés thio-éther (M1) et acide carboxylique (M6) sont les principaux métabolites plasmatiques, tandis que les dérivés sulfones (M2), déméthyl-thio-éther (M4) et le conjugué de l'acide mercapturique (M5) constituent des métabolites mineurs, observés à des concentrations plus faibles. Seul le métabolite déméthyl (M3) présente une faible activité anti-sécrétoire, mais il n'est pas retrouvé dans le plasma.

Suite à l'administration d'une dose orale unique de 20 mg de rabéprazole sodique marqué au 14C, aucun médicament sous forme inchangée n'a été excrété dans les urines. Environ 90 % de la dose a été éliminé dans les urines, principalement sous la forme de deux métabolites: un dérivé conjugué de l'acide mercapturique (M5) et un acide carboxylique (M6), plus deux métabolites inconnus. Le reste de la dose a été retrouvé dans les selles.

Sexe: Suite à l'administration d'une dose unique de 20 mg de rabéprazole, aucune différence significative liée au sexe n'a été observée au niveau des paramètres pharmacocinétiques après ajustement en fonction de la masse corporelle et de la taille.

Insuffisance rénale: Chez les patients atteints d'insuffisance rénale stable en phase terminale nécessitant une hémodialyse régulière (clairance de la créatinine de 5 ml/min/1,73 m2), l'élimination du rabéprazole a été très similaire à celle observée chez les volontaires sains. L'ASC et la Cmax, chez ces patients, ont été inférieures d'environ 35 % aux valeurs correspondantes mesurées chez les volontaires sains. La demi-vie moyenne du rabéprazole a été de 0,82 heure chez les volontaires sains, de 0,95 heure chez les patients en cours d'hémodialyse et de 3,6 heures après la dialyse. La clairance du médicament, chez les patients dont l'atteinte rénale nécessitait une hémodialyse régulière, a été multipliée par deux environ par rapport aux volontaires sains.

Insuffisance hépatique: Suite à l'administration d'une dose unique de 20 mg de rabéprazole chez des patients atteints d'insuffisance hépatique chronique légère à modérée, l'ASC a été doublée et la demi-vie du rabéprazole a été multipliée par un facteur 2-3 par rapport aux valeurs mesurées chez les volontaires sains. Cependant, suite à l'administration quotidienne d'une dose de 20 mg pendant 7 jours, l'ASC n'a été multipliée que par 1,5 et la Cmax que par 1,2. La demi-vie du rabéprazole, chez les insuffisants hépatiques, a été de 12,3 heures contre 2,1 heures chez les volontaires sains. La réponse pharmacodynamique (contrôle du pH gastrique) a été cliniquement comparable dans les deux groupes.

Personnes âgées: L'élimination du rabéprazole a été quelque peu réduite chez les personnes âgées. Suite à l'administration quotidienne de 20 mg de rabéprazole sodique pendant 7 jours, l'ASC a été approximativement doublée, la Cmax a augmenté de 60 % et la t1/2 a augmenté d'environ 30 % par comparaison avec les volontaires sains jeunes. Aucune accumulation du rabéprazole n'a toutefois été mise en évidence.

Polymorphisme du CYP2C19: Suite à l'administration quotidienne de 20 mg de rabéprazole pendant 7 jours, les sujets à métabolisation lente par le CYP2C19 ont présenté une ASC et une t1/2 environ 1,9 et 1,6 fois plus importantes que celles observées chez les métaboliseurs rapides, tandis que la Cmax n'a été accrue que de 40 %.

Rabeprazole Zentiva existe aussi sous ces formes

Rabeprazole Zentiva

Voir aussi les génériques de Pariet

Rabeprazole Zentiva

Rabeprazole Actavis

Rabeprazole Zydus

Rabeprazole Cristers

Rabeprazole Ratio

Rabeprazole Mylan Generiques

Rabeprazole Evolugen

Rabeprazole Arrow

Rabeprazole Mylan Pharma

Rabeprazole EG Labo

Rabeprazole Krka

Rabeprazole Teva

Rabeprazole Biogaran

Rabeprazole Sandoz

Rabeprazole Alter