publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TICARPEN 1 g

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 25.08.2009

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Ticarcilline
laboratoire: Glaxosmithkline

Poudre pour solution injectable
Boîte de 10 Flacons de poudre de 1 g
Toutes les formes
40,14€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 40,96 €

Indication

- Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ticarcilline.
Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles, notamment dans leurs manifestations :
. septicémiques,
. endocarditiques,
. bronchopneumopathiques, pleurales,
. rénales, urologiques et génitales,
. gynécologiques,
. digestives, biliaires et péritonéales,
. osseuses et ostéo-articulaires,
. cutanées ou sous-cutanées.
- Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie TICARPEN 1 g Poudre pour solution injectable Boîte de 10 Flacons de poudre de 1 g

Posologie :
CHEZ LE SUJET NORMORENAL :
VOIE IV :
. Adultes :
15 g/jour de ticarcilline en 3 à 6 injections (en perfusion de 20 à 30 min ou en IV directe lente).
. Enfants :
225 mg/kg/jour en 3 injections (en perfusion de 20 à 30 min).
. Nourrissons :
250 mg/kg/jour, en 3 injections (en perfusion de 20 à 30 min).
- Nouveau-nés :
. de plus de 2 kg : 250 mg/kg/jour en 3 injections (en perfusion).
. de moins de 2 kg : 125 mg/kg/jour en 2 injections (en perfusion).
VOIE IM :
Adultes :
Infections urinaires : 1 à 2 g trois fois par jour.
CHEZ L'INSUFFISANT RENAL :
Adapter la posologie en fonction du degré d'insuffisance rénale, selon le schéma suivant :
Clairance de la créatinine : Voie IV / Voie IM.
- 60 à 30 ml/min : 5 g toutes les 8 heures / 1 g toutes les 6 heures.
- 30 à 10 ml/min : 5 g toutes les 12 heures / 1 g toutes les 8 heures.
- Inférieure à 10 ml/min : 2 g toutes les 24 heures / 1 g toutes les 12 heures.
- Sous hémodialyse : dose supplémentaire à administrer après chaque séance d'hémodialyse : 2 g / 1 g.
Mode d'administration :
VOIE IV :
- Il est recommandé d'utiliser des solutions proches de l'isotonicité (exemple : diluer 1 g de ticarcilline dans 25 à 30 ml d'eau pour préparation injectable).
- Ne pas administrer avec des solutions injectables de dextrans, d'acides aminés, du plasma ou du sang à transfuser.
- Il est recommandé de ne préparer la solution pour perfusion qu'au moment de l'utilisation bien que ces solutions soient stables 24 heures à 25°C.
- Les solutions pour injection IV directe doivent être utilisées immédiatement après leur préparation.
- Ne pas injecter plus de 2 g à la fois par IV directe.
Pour l'administration par perfusion, il est possible d'administrer les solutions suivantes :
. solution isotonique de chlorure de sodium,
. solution isotonique de glucose,
. solution de Ringer,
. solution de Hartmann.
VOIE IM :
- Utiliser un solvant destiné à la voie IM (solution d'alcool benzylique, solution de procaïne ou de lidocaïne à 0,5-1%) ou de l'eau pour préparations injectables, en dissolvant 1 g de ticarcilline dans 5 ml de solvant.
- Ne pas injecter plus de 2 g à la fois par voie IM.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Allergie aux antibiotiques de la famille des bêtalactamines (pénicillines, céphalosporines) : tenir compte du risque d'allergie croisée avec les antibiotiques de la famille des céphalosporines.
DECONSEILLE :
Ce médicament ne doit généralement pas être utilisé en association avec le méthotrexate (voir rubrique interactions).

Effets indésirables Ticarpen

- Affections hématologiques et du système lymphatique :
Anémie, thrombocytopénie, leucopénie, neutropénie, éosinophilie. Allongement du temps de saignement et baisse du taux de prothrombine.
- Affections du système immunitaire :
Fièvre, réaction d'hypersensibilité à type d'urticaire, d'oedème de Quincke, de gêne respiratoire, ou très rare choc anaphylactique.
- Affections du système nerveux :
Convulsions, survenant surtout après administration de fortes posologies de ticarcilline, ou chez les patients porteurs d'insuffisance rénale.
- Affections gastro-intestinales :
Nausées, vomissements, diarrhées, rares colites pseudomembraneuses.
En cas de colite pseudomembraneuse, le traitement doit être arrêté, et une thérapeutique adaptée mise en place.
- Affections hépatobiliaires :
Augmentation modérée et transitoire des enzymes hépatiques (ASAT et/ou ALAT).
- Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Prurit, éruption maculopapuleuse, réactions bulleuses y compris rare érythème polymorphe et syndrome de Stevens-Johnson.
- Infections et infestations :
Candidoses cutanéomuqueuses.
- Affections du rein et des voies urinaires :
Hypokaliémie (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi), néphrite interstitielle aiguë.
- Troubles généraux et anomalie au site d'administration :
. Administration intramusculaire :
Réaction locale telle que douleur au point d'injection.
. Administration intraveineuse :
* Réaction locale telle que douleur et induration au site d'injection.
* Veinite et thrombophlébite pouvant se produire, en particulier quand la solution non diluée est directement injectée dans la veine.



✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.