Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

VASOBRAL 0,1 %/1 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Dihydroergocryptine, Caféine
laboratoire: Chiesi SA

Solution buvable
Flacon avec mesurette graduée de 50 ml
Toutes les formes

Précautions d'emploi

Mises en garde

Chez les patients traités par dihydroergocryptine, en particulier dans le cas de traitement à long terme et à forte dose, des épanchements pleuraux et péricardiques, ainsi que des fibroses pleurales et pulmonaires et des péricardites constrictives ont parfois été rapportées. Les patients présentant des troubles pleuro-pulmonaires inexpliqués doivent subir un examen approfondi et l'arrêt du traitement par dihydroergocryptine doit être envisagé.

De rares cas de fibrose rétropéritonéale ont été signalés, en particulier avec des traitements à long terme et à forte dose. Afin de garantir un diagnostic de la fibrose rétropéritonéale à un stade encore réversible, il est recommandé d'en contrôler les manifestations (par ex. douleurs dorsales, oedème des membres inférieurs, insuffisance rénale) chez cette catégorie de patients. Le traitement par dihydroergocryptine doit être interrompu si des modifications fibrotiques du rétropéritoine sont diagnostiquées ou suspectées.

L'attention des sportifs est attirée sur le fait que cette spécialité contient un principe actif pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopages.

ATTENTION: LE TITRE ALCOOLIQUE DE CE MEDICAMENT EST DE 5,8% V/V, SOIT 0,092 g D'ALCOOL POUR 2 ml.

Précaution d'emploi

Eviter la prise à distance des repas (voir rubrique Effets indésirables).

Interactions avec d'autres médicaments

Liées à l'alcool (0,092g pour 2 ml), l'association de ce médicament est à prendre en compte avec:

+ Les médicaments provoquant une réaction antabuse avec l'alcool

Effet antabuse: (chaleur, rougeur, vomissement, tachycardie), disulfirame, céfamandole, céfopérazone, latamoxef (antibactériens-céphalosporines), chloramphénicol (antibactérien-phénicolé), chlorpropamide, glibenclamide, glipizide, tolbutamide (antidiabétiques-sulfamides hypoglycémiants), griséofulvine (antifongique), nitro-5-imidazolés (métronidazole, ornidazole, secnidazole, tinidazole), kétoconazole, procarbazine (cytostatique).

+ Les dépresseurs du système nerveux central

Grossesse et allaitement

Ce médicament est principalement utilisé chez le sujet âgé, pour lequel le risque de grossesse est absent.

En l'absence de données pertinentes, l'utilisation de cette spécialité est déconseillée pendant la grossesse ou l'allaitement.

Comment ça marche ?

Après administration orale, l'absorption de la dihydroergocryptine en présence de caféine est rapide (Tmax: 0,5 heure).

La concentration maximale est faible (Cmax: 227 pg/ml) après ingestion de 8 mg de dihydroergocryptine et le temps de demi-vie plasmatique est inférieur à 2 heures.