publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

VITAMINE C UPSA 1 000 mg

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Métabolisme et nutrition
principes actifs: Acide ascorbique (E300)
laboratoire: Bristol Myers Squibb

Comprimé effervescent sécable
Boîte de 2 Tubes de 10
Toutes les formes

Précautions d'emploi

PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Cette présentation est réservée à l'adulte et à l'enfant de plus de 15 ans.
- En cas de persistance des troubles au-delà de 1 mois de traitement ou d'aggravation des troubles, une recherche étiologique doit être effectuée et la conduite à tenir réévaluée.
- En raison d'un effet légèrement stimulant, il est préférable de ne pas prendre ce produit en fin de journée.
- Ce médicament contient 283 mg de sodium par dose. A prendre en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.
- Ce médicament contient un agent colorant azoïque (E110 jaune orangé) et peut provoquer des réactions allergiques.
- Ce médicament contient du saccharose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose.
- Allaitement : en l'absence de données sur le passage de la vitamine C dans le lait maternel, l'utilisation de ce médicament est à éviter pendant l'allaitement.

Interactions avec d'autres médicaments

ASSOCIATIONS FAISANT L'OBJET DE PRECAUTIONS D'EMPLOI :
Déféroxamine :
Avec l'acide ascorbique à fortes doses et par voie IV : anomalie de la fonction cardiaque, voire insuffisance cardiaque aiguë (en général réversible à l'arrêt de la vitamine C).
En cas d'hémochromatose, ne donner de la vitamine C qu'après avoir commencé le traitement par la déféroxamine. Surveiller la fonction cardiaque en cas d'association.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Il n'y a pas d'étude de tératogenèse disponible chez l'animal.
En clinique, l'analyse d'un nombre élevé de grossesses exposées n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier de la vitamine C. Toutefois, seules des études épidémiologiques permettraient de vérifier l'absence de risque.
En conséquence, l'utilisation de ce médicament ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.
Allaitement :
En l'absence de données sur le passage de la vitamine C dans le lait maternel, l'utilisation de ce médicament est à éviter pendant l'allaitement.

Comment ça marche ?

L'absorption digestive est bonne. En cas d'apports supérieurs aux besoins, l'excès est éliminé par voie urinaire.