publicité

publicité

L'excision et l'infibulation

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. août 2013)

L' excision et l'infibulation sont des mutilations sexuelles féminines (MFS) : ces gestes consistent à ôter tout ou partie des organes génitaux externes de la petite fille, de l'adolescente ou de la jeune femme.
Elles sont pratiquées essentiellement en Afrique mais aussi au Proche-Orient, en Inde, ... Les pays occidentaux dont la France ne sont pas épargnés : le geste est alors pratiqué sur les petites filles immigrées soit dans le pays d'accueil malgré l'interdiction légale, soit lors d'un séjour dans leur pays d'origine, parfois même à l'insu des parents.

Lutter contre le poids des traditions


Les pratiques de mutilations sexuelles sont variables selon les pays, les ethnies et les générations.
Elles sont effectuées à tous les âges : du nourrisson à l'adolescente ou la jeune femme avant le mariage ou juste après le premier enfant.

La mutilation sexuelle féminine, aux dires de leurs partisans, hommes ou femmes, préserve la virginité de la femme jusqu'au mariage, contrôle sa sexualité, assure fidélité à son époux souvent polygame, et permet de consolider la domination masculine.

Malgré des campagnes d'information, prévention et sensibilisation et l'existence d'associations qui luttent contre les MSF, le poids des traditions communautaires sous prétexte de raisons religieuses, socioculturelles, rend difficile l'abolition de ces rites barbares pratiqués depuis des générations.

Il semble que les campagnes de lutte contre le SIDA pourraient diminuer la fréquence de ces pratiques.


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.