Le régime paléolithique – voyage culinaire dans l'âge de pierre : Les aliments autorisés

Publié par : rédaction Onmeda (06. novembre 2018)

Le régime paléo : des objections

Ce régime mise sur des produits alimentaires qui sont le plus bruts tout en excluant des aliments traités comme les friandises ou les produits finis  du point de vue des diététiciens, c'est un développement très positive.

Quand même, dans le cadre du régime paléo, il y a tout un éventail d'aliments interdits qui sont des fournisseurs des principes minéraux et des fibres importantes. Par exemple, c'est surtout le fromage, le lait et des autres produits laitiers contenant beaucoup de calcium – une carence en calcium peut éventuellement provoquer un détartrage des ossements et dents.

Des nutritionnistes recommandent aux adultes de consommer environ 50 grammes de protéines par jours. Cette quantité se trouve par exemple dans 250 grammes de la viande maigre. Ceux qui respectent strictement les "règles" du régime paléo, consomment parfois une plus grande quantité de protéine par l'alimentation quotidienne. Normalement, ce n'est pas dangereux pour la santé  pour ceux souffrant d'une insuffisance rénale ou d'une maladie d'hépatique, il est conseillé de consulter le médecin avant de commencer le régime paléo.

Comme son nom l'indique, le "régime de l'âge de pierre" permet tous les aliments qui étaient déjà disponible à l'âge de pierre. En raison de l'offre de produits riche à lequel nous sommes habitués aujourd'hui, il n'est pas facile d'estimer si un certain produit est permis ou pas.

Voici les produits alimentaires autorisés :

  • la viande non transformée (p.e. poulet, bœuf, gibier)
  • la viande hachée
  • le poisson et les fruits de mer sans panade
  • les œufs
  • les fruits et légumes (le plus fraîche et saisonnier)
  • les baies
  • les noix et les graines (Les arachides appartiennent aux légumineuses et sont donc à éviter)
  • les aromates
  • les huiles et les graisses (en particulier les graisses animales)