publicité

publicité

Trousse de premiers secours des vacances

Publié par : rédaction Onmeda (20. juin 2018)

© iStock

Quand on part en vacances, on n’est jamais à l’abris de petits incidents (blessure, coupure, brûlure). Pour les petits maux qui ne peuvent pas attendre, voici une présentation de ce qu’il est indispensable d’emporter avec soi.

Petites blessures:

  • Un antiseptique: Il existe en spray et en dosettes, ou, pour un côté pratique (surtout en déplacement), en lingettes imbibées. Celles-ci vont permettre d’appliquer l’antiseptique simplement.
  • Des pansements (de plusieurs tailles) sont aussi obligatoires. Vous pouvez les prendre en bande à découper (plus économique et permettant de faire la taille de votre choix) mais comme ces bandes ne sont pas en sachet individuel, il faudra les garder dans un contenant bien propre et à portée d’une paire de ciseaux propres.
  • Des compresses stériles pour protéger une plaie, fixées avec un sparadrap microporeux, ou pour aider à nettoyer une blessure légère un peu sale, à l’aide de sérum physiologique en dosette stérile.
  • Des pansements gel seconde peau pour les ampoules de plusieurs tailles.
  • Une pince à écharde.

Brûlures:

Avant tout, passer la brûlure à l’eau froide (la règle des 15 à se rappeler: pendant 15 minutes, une eau à 15 degrés, à 15 cm de la blessure).

Dans les premières minutes après le passage sous l’eau: trolamine en émulsion mais par la suite on préférera un gel apaisant brûlure qui apaise et réhydrate. Si la peau est à vif, on désinfecter à l’aide d’un antiseptique.

Un pansement spécial brûlure pour éviter les frottements et aider la cicatrisation, voire une compresse stérile imprégnée de vaseline pour éviter que le pansement ne colle à la brûlure.

Quand consulter?

Si la surface brûlée dépasse la surface de la paume de la main de la personne brûlée, il est préférable de consulter. Attention à la cicatrisation: si elle se fait mal (infection, douleur) vous pouvez, au moindre doute, bien sûr demander conseil à un professionnel de santé.

Coup de soleil:

  • Prévention: une crème protectrice à indice élevé (50+) résistante à l’eau, appliquée régulièrement (toutes les 3 à 4h).
  • Traitement: gel apaisant en application régulière.

Il existe aussi des crèmes solaires répulsives contre les méduses.

Soin des Yeux:

Sérum physiologique en dosette stérile, à instiller abondamment en cas de poussière, grain de sable dans l’œil.
Si la sensation de grain de sable dans l’œil est continue, il est possible que cela soit une conjonctivite. En attendant de consulter un professionnel de santé, vous pouvez réaliser des bains d’œil avec un collyre apaisant à base de borax/acide borique, en dosettes (une compresse stérile fortement imprégnée de collyre appliquée pendant une dizaine de minute peut aussi faire l’affaire). Vous pourrez l’associer à un collyre antiseptique à base d’hexamidine (surtout si l’œil sécrète du pus ou que les yeux sont collés au réveil), de préférence en dosettes.

Remarques sur la forme dosette:

Pour ne pas confondre les nombreuses sortes de dosettes (antiseptique, sérum physiologique, collyre) veillez à placer les différentes sortes de dosettes dans des sachets dûment étiquetés afin d’éviter les confusions. Pour les dosettes, il est aussi important de noter les dates de péremption en gros et les conserver dans des endroits tempérés à l’abri de la lumière.

Certaines dosettes sont refermables, mais il faudra veiller à ne plus les utiliser après 24h.

Moustiques:

  • Prévention: un répulsif en spray, contenant du DEET ou de l’icaridine, résistant à l’eau et toujours adapté à l’âge. Il y a aussi des diffuseurs à brancher sur une prise électrique qui sont plutôt efficaces.
  • Traitement des piqûres: une pommade apaisante pour diminuer les démangeaisons (si elles sont trop importantes il est aussi possible de prendre un antihistaminique par voie orale). Si le bouton est à vif, du fait de grattage, penser à toujours désinfecter avant d’appliquer la pommade anti-irritation.

Médicaments:

Pour de nombreux médicaments il existe des formes à prendre sans eau, lyophilisé, pratique en voyage. Pensez à bien noter les posologies conseillées par le pharmacien sur les contenants des médicaments.

Auteur:Tiphaine de Rostolan