publicité

publicité

Psoriasis : quels soins pour la peau ?

Publié par : rédaction Onmeda (23. novembre 2017)

© iStock

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique de la peau. C’est-à-dire qu’elle évolue sur le long terme par des épisodes de poussée et de remissions dont les facteurs déclenchants peuvent être nombreux.

Le psoriasis est favorisé par une prédisposition génétique et peut être lié à d’autres maladies inflammatoires, entrainer une inflammation des articulations (rhumatisme psoriasique).

Chez les personnes qui souffrent de psoriasis, les cellules de la peau ont tendance à se renouveler plus fréquemment ce qui entraine des squames épaisses qui chutent tout au long de la journée et de la nuit et peuvent être très gênantes. Ces squames peuvent entrainer des démangeaisons importantes.

L’inflammation des globules blancs dans la peau entraine des rougeurs et des irritations.

Les soins d’hygiène quotidiens vont donc avoir pour but d’apaiser la peau, de réduire les démangeaisons et la desquamation (action kératolytique qui favorise l’élimination des squames).

Ils seront utilisés en association avec les traitements locaux du psoriasis (corticoïdes locaux, vitamine D) et généraux (en fonction de la sévérité : acitretine, methotrexate, apremilast, séances d’ultrat-violets en cabine, immunosuppresseurs ciblés).

La toilette

Une toilette douce quotidienne avec un gel ou une huile lavante surgras, sans savons permettra d’aider à l’élimination des squames en excès sans dessécher ni irriter la peau.

  • Les bains d’avoine ou d’amidon de blé peuvent diminuer les démangeaisons mais ils ne doivent pas être trop chaud et trop prolongés pour ne pas dessécher la peau.

Ils peuvent avoir en plus une fonction relaxante indispensable chez les malades psoriasiques dont la souffrance psychologique est souvent importante.

  • Certains gels lavants peuvent contenir de l’urée à diverse concentration pour aider à décaper les squames de la peau
  • Pour le cuir chevelu, si les squames sont très épaisses on utilisera un shampoing à base d’urée, de souffre ou d’acide salicylique qui va aider leur élimination
A savoir : Les squames sont des fines lamelles de tissu cutané (de la couche superficielle de la peau) qui se détachent de la peau dans le cadre de certaines pathologies.

L'hydratation

Il faudra privilégier une hydratation quotidienne ou si possible deux fois par jour pour renforcer la barrière de l’épiderme et diminuer les squames.

Ces soins améliorent le confort cutané. Comme les gels lavants, ils pourront contenir de l’urée ou de l’acide salicylique pour leur action keratolytique.

La réalisation de massages doux aura un effet relaxant très apprécié.

Mesures générales

Le psoriasis peut être déclenché par des agressions même minimes sur la peau, c’est ce que l’on appelle l’effet Koebner. Il faut donc :

  • éviter les vêtements trop rigides, trop rêches ou trop serrés (ceinture, bouton, couture irritants).
  • privilégier les sous-vêtements en coton.
  • éviter les activités physiques trop intenses avec risque de blessure ou de griffure, tout en gardant bien sûr une qualité de vie la plus normale possible.

L’exposition au soleil léger en dehors des horaires d’exposition intense (11-16h) peut apporter une amélioration à certains patients en diminuant l’inflammation des lésions.

Le maquillage

En cas de psoriasis, le maquillage n’est pas déconseillé, au contraire : il participe au bien-être et peut masquer certains signes visibles de psoriasis.

Médicaments par voie locale sur prescription médicale

Les corticoïdes locaux diminuent l’inflammation jusqu’à guérir la plaque et permettre de retrouver une peau normale.

Ils sont utilisés à divers degrés d’activité :

  • Très forts sur les plaques des plantes des pieds et des paumes des mains, sur le cuir chevelu, les plaques très épaisses et les organes génitaux parfois (betamethasone, clobetasol propionate)
  • Forts dans les plis de l’aine ou des aisselles, sur les plaques du corps et les organes génitaux (betamethasone dipropionate, diflucortolone valerate...)
  • Faibles sur le visage (desonide…)

Ils sont associés, pour optimiser leur efficacité au niveau du cuir chevelu et du corps, à de la vitamine D3 (calcipotriol)

Les traitements locaux existent en pommade, gel, lotion, mousse, crème, shampoing en fonction des préférences du patients et de la zone à traiter.

Ces traitements s’utilisent tous les jours jusqu’à disparition complète de la plaque (peau redevenue lisse) et parfois en entretien une à deux fois par semaine pour éviter les récidives.

Les soins de peau du psoriasis doivent associer des mesures d’hygiène et d’hydratation adaptés avec des médicaments par voie locale que le patient saura gérer lui-même grâce à une bonne connaissance de sa maladie.

Il ne faut pas oublier l’importance des mesures de lutte contre le stress et l’altération de la qualité de vie consécutive au psoriasis. Les traitements par voie générale ont beaucoup évolué ces dernières années et devraient pouvoir, selon la sévérité des psoriasis, soulager les patients résistants aux soins locaux.

Le psoriasis en images :

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Maladies et soins de la peau !

A lire aussi :

> Psoriasis : stop aux idées reçues !
> Psoriasis de l'ongle : c'est quoi ?
> Peau sèche : comment en prendre soin ?
> Maladie de peau : faut-il du courage pour ne rien camoufler ?
> Zoom sur les maladies de la peau

Notes & Sources :

Auteur : Dr Anne ISVY-JOUBERT, dermatologue.

Sources :
www.therapeutique-dermatologique.org
www.Dermato-info.fr