publicité

publicité

Fuites urinaires et sport : les causes

Publié par : rédaction Onmeda (26. avril 2017)

Que l’on ait 20, 30, 50 ou 60 ans, on peut être touché par des fuites urinaires durant l’effort. Elles ne dépendent pas de l’âge mais d’autres facteurs, tels que :

Des grossesses passées


Après une grossesse, des séances de rééducation périnéale et parfois abdominale (pour celles ayant subi une césarienne) sont souvent prescrites afin de renforcer les muscles sphincters et ceux du périnée. Bien que très importante, cette rééducation ne réparera pas les dégâts anatomiques qui ont pu être causés. De fait, des fuites urinaires peuvent persister ou survenir, notamment durant un effort.

La ménopause


A la ménopause, les femmes subissent une baisse d’oestrogènes. Or, cette hormone joue un rôle important dans l’élasticité des muscles. Accusant, cette perte hormonale, les muscles de votre périnée peuvent s’affaiblir et des fuites urinaires peuvent apparaître.

Des abdominaux trop musclés


Les femmes sportives ayant des abdominaux musclés mais ne travaillant pas leurs muscles du périnée sont davantage touchées par les fuites urinaires. La raison à cela est simple : il existe un déséquilibre entre la sangle abdominale trop puissante et le plancher périnéal insuffisamment musclé.

Lors d’un effort, la tension abdominale va s’ajouter à la pression de base exercée sur la vessie causant ainsi une charge beaucoup trop forte ayant pour conséquence des fuites urinaires plus fréquentes ou plus importantes.

Ce déséquilibre est la cause principale des fuites urinaires d’effort des jeunes femmes n’ayant pas eu d’enfants. Désirant arborer un ventre ferme et musclé, elles y accordent toute leur attention et délaissent leur périnée.

Un périnée insuffisamment musclé


Même si votre sangle abdominale n’est pas musclée et ne joue pas un rôle de “charge supplémentaire” lors d’une activité, vous devez renforcer les muscles de votre périnée. Quel que soit l’effort, une pression s’exercera sur votre vessie. Si vos sphincters ne peuvent l’assumer, vous souffrirez de fuites urinaires.

Un plancher pelvien hypertonique

Certaines femmes ont un plancher pelvien hypertonique, c’est-à-dire doté de muscles trop tendus. Pour pouvoir effectuer de vraies contractions, un muscle doit être capable de se tendre et de se détendre. Si votre plancher pelvien est hypertonique, vous pouvez souffrir de fuites urinaires car vos muscles ne peuvent générer de “vraies bonnes” contractions.

Des blessures


Les fuites urinaires d’effort sont parfois le résultat d’un périnée blessé ! Généralement, ces blessures sont dues aux sports pouvant causer des frottements, des compressions ou des microtraumatismes dans la région périnéale comme le cyclisme.

En vidéo : l'incontinence après un accouchement...

Kinésithérapie, rééducation périnéale, médicaments, … Le Pr Bernard Hédon, gynécologue-obstétricien, explique les différentes possibilités pour résoudre ces problèmes d'incontinence urinaire après l'accouchement.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM Problèmes urinaires !

A lire aussi :

> Risque-t-on une incontinence urinaire après une opération pour descente d'organes ?
> Des douleurs peuvent-elles être associées à une incontinence urinaire ?
> Quels facteurs favorisent une incontinence urinaire d'effort ?
> Zoom sur les fuites urinaires

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.