publicité

publicité

Hypoglycémie : les causes

Publié par : rédaction Onmeda (13. juillet 2017)

L’affirmation d’une origine organique de l’hypoglycémie est difficile du fait du caractère non spécifique des symptômes.

Dans tous les cas, avant d’envisager une épreuve de jeûne, il est capital d’éliminer les causes évidentes d’hypoglycémie que sont :

> Les causes médicamenteuses 

  • Le plus souvent chez les personnes atteintes de diabète (de type 1 ou de type 2) après une trop forte dose d'insuline, ou après la prise d'autres antidiabétiques oraux (qui stimulent la libération de l'insuline pancréatique en trop grande quantité), compte tenu du niveau d'activité et du régime alimentaire.
  • Certains médicaments contre une pression artérielle élevée (par ex. l'aténolol, le métoprolol, le propranolol), certains antidépresseurs (par ex. la phénelzine, la tranylcypromine), la quinine, l'halopéridol et l'association triméthoprime – sulfaméthoxazole peuvent également favoriser les hypoglycémies.

> L'alcool 

L'intoxication alcoolique aigue ou massive, souvent à jeun ou en l’absence de repas, est une cause fréquente.

> L'insuffisance rénale et hépatique sévère

Le foie ne parvient pas à stocker convenablement les glucides, ni à les transformer en glucose.

> Une activité physique prolongée et trop intense

> Un régime amaigrissant hypocalorique trop sévère

 

Si aucune de ces causes n’est retrouvée :

L’étape du diagnostic étiologique est dominée par la recherche d’un insulinome, cause la plus fréquente des hypoglycémies tumorales de l’adulte, mais rare (<5 cas par million et par an) et habituellement bénigne (la malignité ne peut être affirmée que par la survenue de métastases 10%).

Elle est le plus souvent une tumeur de petite taille (90 % font moins de 2 cm et 30 % moins de 1 cm), ce qui peut poser des problèmes pour la repérer avec les moyens radiologiques disponibles.

L’insulinome donne des épisodes d’hypoglycémie, parfois très épisodiques, chez des adultes souvent jeunes et bien portants. Le diagnostic est ainsi fréquemment retardé, même chez des patients ayant des épisodes réguliers, qui surviennent plus volontiers à jeun, ou à l’effort. La répétition des épisodes peut parfois s’accompagner d’une prise de poids.

Le diagnostic est souvent facile avec l’épreuve de jeûne, l’hypoglycémie survenant dans 99% des cas (dont 70% dans les 24 premières heures) et s’accompagnant d’une concentration mesurable d’insuline et de peptide C (précurseur de l’insuline) sur le bilan sanguin.

L'hypoglycémie peut également être causée par un problème touchant l'hypophyse, ou les glandes surrénales.

L'hypophyse contrôle la production de certaines hormones nécessaires dans le corps pour faire monter un taux de sucre sanguin trop bas. Parmi ces hormones, on retrouve le cortisol et l’adrénaline, libérés par les glandes surrénales et qui ont la propriété d'augmenter un taux de glucose trop faible. Lorsqu’elles sont insuffisantes, une hypoglycémie peut survenir (appelée insuffisance surrénale ou corticotrope).

L’hypoglycémie réactionnelle reste quant à elle un sujet controversé et pourrait être liée à plusieurs facteurs qu’il est parfois difficile de déterminer.

L'hypoglycémie semble survenir après une prise alimentaire, habituellement un repas à teneur élevée en glucides. Son ingestion provoque une montée trop rapide du sucre sanguin qui, dans certains cas, stimule une sécrétion d'insuline excessive.

L'hypoglycémie peut aussi être favorisée après certains types de chirurgie gastrique (sleeve gastrectomie, bypass, …), les sucres étant absorbés plus rapidement et provoquant un pic d’insuline précoce.

Bon à savoir : les aliments sans glucides

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Chirurgie bariatrique : 10 choses à savoir avant de se lancer
> Baisser sa tension artérielle sans médicament


✖ FermerNous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu du site internet, afficher des publicités personnalisées, proposer des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser le trafic du site internet. Certaines informations sont partagées avec des partenaires d’omeda. En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations et pour paramétrer les cookies, cliquez ici.